11 compétences essentielles que les enfants devraient apprendre

enfantspar David Bayle, inspiré par Léo babauta

Nos enfants ne sont pas bien préparés au monde demain dans notre système scolaire. Comme vous le savez, notre système d’éducation ne date pas d’hier et avait pour but de nous préparer à travailler en usine, c’est un endroit où nos enfants apprennent entre autres :

Que faire des erreurs est « mauvais »

  • Faire des erreurs est essentiel pour progresser et s’améliorer.

Qu’il n’existe qu’une seule bonne réponse à un problème.

  • Un problème à de multiples solutions et les chercher augmente votre créativité et affine votre intelligence et plus encore.

On exige de nos enfants obéissance et subordination sans discutions – dès le commencement de leur parcours éducatif. A l’école, ils doivent apprendre que l’institutrice ou le professeur/maitre a toujours raison.

  • les révolutions changent le monde.

L’école nous étiquète, nous classifie dans des domaines bien précis au mépris de la polyvalence.

Nous apprenons qu’il faut apprendre seul et non en équipe.

  • Travailler en équipe est essentiel à la réussite, partager, échanger, trouver de nouvelles idées, résoudre, solutionner, se motiver etc. L’union fait la force.

Où l’on apprend qu’il y a de mauvais élèves, l’humiliation, la domination et l’injustice sont courant.

  • Nous savons que chaque enfant est différent, apprend différemment, a besoin d’encouragement, de motivation, d’attention. Chaque cas est unique et a besoin d’apprentissage unique et adapté.

La santé et le biorythme de l’enfant n’est pas pris en compte. Réveil forcé le matin, sieste absente etc.  De nombreux enfants sont cernés et fatigués, stressés, angoissés et hypertendus, ils sont nombreux à en souffrir.

  • Les enfants ont tous un rythme différent, la sieste est importante dans leur apprentissage, leur niveau de concentration doit être optimisé, leur temps de sommeil respectés.

Il est important que les enfants soient ensembles. Les enfants demandent à apprendre à jouer, partager, échanger, parler, autrement que d’être forcer à rester assis et apprendre des choses qui ne les intéressent pas toujours.

  • Les rencontres et partages avec les autres dans des cadres plus adapté et respectueux de leur besoin permettent aux enfants de se développer harmonieusement et d’apprendre avec enthousiasme et motivation.

L’importance de préparer nos enfants à s’adapter à notre société changeante, en leur apprenant à réaliser leurs rêves, à vivre leur passion et tout ce qui est important pour leur bien-être et leur équilibre.

Cela nous demande une approche totalement différente pour les élever et les éduquer. Cela nous demande de laisser nos vieux concepts à la porte, et de tout « remettre en question ».

Ma compagne et moi faisons partie de ceux qui ont choisis d’éduquer leurs enfants à domicile.

Nous souhaitons leur apprendre à apprendre par eux même, avoir une vie passionnée, développer de multiples talents, avoir une excellente estime d’eux même, respecter leur biorythme, développer leur créativités entre autres tous les avantages qu’offre l’éducation à domicile.

Bien entendu, nous savons et admettons que nous n’avons pas toutes les réponses, qu’il n’y a pas de meilleure méthode, nous faisons de notre mieux et sommes confiants en ce mode d’éducation.

Je vous laisse vous informer et tester les méthodes qui vous conviennent le mieux. Les approches sont nombreuses et passionnantes.

Pour vous aider, regardons ensembles ce bouquet de compétences essentielles pour nos enfants pour les préparer à leur futur.

En me basant sur mon vécu, mes expériences, mes erreurs et mes réussites.

1. L’importance des questions

Apprendre est la chose la plus importante pour un enfant, il doit pouvoir le faire lui-même, avec l’aide de ses proches et parents.

Pour apprendre, il utilise différents moyens, dont celui de poser des questions et il les pose naturellement. Nous avons le devoir de les encourager, de leur montrer l’exemple : posez-lui des questions, par exemple : « quel est cette forme que tu dessines ? Comment appelles-tu cette construction ? ». Observez les différentes réponses et lorsqu’il pose des questions, encouragez-le, récompensez-le au lieu de le punir ou de l’ignorer. (Vous seriez surpris du nombre d’adultes qui découragent le questionnement).

 

2. Solutionner les problèmes

Lorsqu’un enfant solutionne des problèmes, chaque nouvelle situation peut être un problème à résoudre, il lui devient possible de franchir les difficultés avec plus de facilité.

Apprenez-lui qu’il existe toujours au minimum une solution pour chaque problème, plusieurs la plupart du temps. Montrez-lui l’exemple, en commençant avec des problèmes faciles, puis laissez-le trouver lui-même ses solutions. Laissez-le essayer et recommencer, donnez-lui le temps qu’il faut. Encouragez-le et complimentez-le, il augmentera sa confiance en lui et en ses capacités à trouver des solutions. Plus rien alors ne le bloquera.

« Celui qui veut, trouve des solutions. Celui qui ne veut pas, trouve des excuses »

 

3. S’attaquer à des projets

Etant auto entrepreneur, mon travail est une suite de projets, de différentes tailles, comme ce blog et ces articles. Trouvez des projets à faire avec votre enfant, fixez-vous un objectif ensemble, qu’il réalise la réussite avec vous, en équipe.

Par la suite il réalisera d’autres projets seul. Chaque projet réussi, chaque objectif atteint, avec vous ou seul, lui donnera encore plus confiance en lui et lui permettra d’avoir un apprentissage passionnant.

 4. Vivre avec passion

C’est ma passion qui me fait avancer. La passion me donne la force de passer les obstacles et les imprévus, je vais au bout de mon objectif, coûte que coûte et c’est un plaisir de voir mes progrès et mon cheminement. Encourager les passions de vos enfants, encouragez-les avec ce qu’ils aiment le plus faire, laissez les savourer leur passion.

Par exemple Sydonie à 2 ans était passionnée par les dessins de têtes. Pendant un mois toute la journée elle ne faisait que dire « tête, tête ! », et nous devions lui dessiner des têtes, puis elle essayait de reproduire.

5. Construire son Indépendance

Les enfants gagnent à apprendre à se débrouiller seul. Pas à pas, encouragez-les en prenant le temps qu’il faut, à devenir de plus en plus autonome, à faire les choses par eux-mêmes. Montrez leur l’exemple, aidez-les, laisser leur faire des erreurs. Donnez leur confiance en eux, encouragez-les et soulignez leur succès, laisser les trouver des solutions à leur erreurs.

Laissez-les s’habiller et mettre leurs chaussures seul, faire la vaisselle, payer la caissière. Même si c’est un peu plus long ils deviendront autonome rapidement et seront fier d’eux.

Ainsi, ils seront capable de se débrouiller seul dans n’importe quelle situation et n’auront plus forcément besoin de qui que ce soit pour leur dicter quoi faire. Patron, professeur, parents ne seront plus indispensable. Leur autonomie et leur liberté sera bénéfique dans leur vie et celle de leur proche.

 

6. Trouver soi-même son bonheur

Trop de parents couvent et brident leurs enfants, leur interdisent trop de chose et s’arrangent pour contrôler leur moment de bonheur et de joie. Lorsque l’enfant grandi, il ne sait pas comment être heureux et devient dépendant affectif, d’amies ou petites amies. S’ils se sentent repoussés ou pas acceptés, ils cherchent alors le bonheur dans des choses extérieures et échappatoires tel que achats, jeux vidéo, nourritures, internet, cigarette, alcool, drogue.

Lorsqu’un enfant apprends le plus tôt possible qu’il peut trouver son bonheur tout seul, il saura jouer, lire, imaginer, créer, il obtiendra des compétences considérables.

Donner leur du temps seul, de l’intimité, trouver des moments où parents et enfants passent du temps seul.

7. Avoir de la Compassion

Une des compétences les plus importantes qui soient. Etre compatissant nous permet d’avoir de belles relations avec les autres, de les comprendre, de leur apporter joie et bonheur. Développer sa compassion est essentiel. Soyez compatissant envers votre enfant en tout instant et pour les autres.

A la moindre occasion, montrez leur comment rendre les autres plus heureux avec de la gentillesse et de la compréhension. Cela vous rendra plus heureux en retour.

8. Avoir de la Tolérance

Généralement nous grandissons dans un environnement qui nous ressembles avec des gens qui nous ressemblent, du moins en apparences, et quand nous rencontrons des gens différents ça peut être inconfortable, choquant et effrayant. (ex : la réaction des enfants qui vivent en Afrique et qui voient pour la première fois un blanc…)

Faites en sorte que vos enfants socialisent avec des personnes de différentes couleurs, mentalités, sexualité, avec un mode de vie différent, etc. Qu’ils voient et comprennent que les différences ne sont pas un problème, mais au contraire indispensable et que la variété fait partie de la beauté de la vie.

9. Comprendre l’argent

L’argent en France est tabou, la richesse est plutôt mal perçue et on attribue généralement les torts à l’argent plutôt qu’à ceux qui l’utilisent mal. L’argent est un outil, tout comme un marteau, selon son utilisation il peut faire très mal ou servir à construire une maison confortable et pratique.

J’ai croisé, tout au long de ma vie, des personnes qui voulaient changer le monde et avaient des projets fantastiques pour cela ! Mais il n’en avait pas les moyens financiers et de plus ils n’aimaient pas l’argent, ni ceux qui en possèdent.

Apprenez à votre enfant ce qu’est l’argent, les différentes façons d’en gagner, que ce soit par soi-même où en recevant des dons, il y a toujours au bout du compte quelqu’un qui a travaillé et payer des impôts. Il est plus facile de vivre avec assez d’argent que pas assez. Faites-lui comprendre que l’on peut être riche et avoir de belles valeurs, être généreux, investir dans des projets humanitaires, aider son prochain, avoir une vie saine et heureuse.

Apprenez lui à gérer son argent, à générer des revenus, à vivre en dessous de ses moyens, à économiser, à investir dans des actifs.

10. Gérer les émotions

Apprenez à vos enfants à avoir conscience de leurs émotions (il en existe 8 principales), à les reconnaître et les accepter, ainsi que celle des autres. Et faites de même pour vous.

Cela vous rendra, vous et votre enfant, plus épanouis, et vous permettra d’avoir de meilleures relations avec les autres et une meilleure communication.

Par exemples lorsque votre enfant s’énerve, au lieu de le gronder ou de le punir, vous pourriez dire « Je vois un enfant qui crie et qui tape des pieds. Tu as l’air en colère. Veux-tu me dire ce qu’il t’arrive ? » Ou « Je vois que tu es en colère, tu n’arrives pas à mettre tes chaussures ? As-tu besoin d’aide ? » ou encore « Je vois que tu es en colère, et tu as le droit d’être en colère, mais là je suis en train de parler à une amie, tu peux crier mais dans ta chambre. »

De cette façon l’enfant se sent pleinement accepté, compris, et apaisé.

11. Accepter le changement

C’est pour moi une des plus importantes si ce n’est la plus importante des compétences, savoir accepter le changement. Tout est changement autour de nous, dans le monde, dans nos vies, lorsque nous acceptons le changement, nous acceptons l’évolution, la croissance, les imprévus, la nouveauté, accepter le changement sera un atout indispensable à la réussite et l’épanouissement de vos enfants.

Je crois que cela sera une des compétences les plus importantes quand nos enfants grandiront, car le monde est en constante évolution, et être capable d’accepter ce changement, de gérer ce changement, et de voguer sur le flux du changement, sera un avantage indéniable. C’est une compétence que j’ai apprise est acceptée pleinement en 1992 et bien que ma vie depuis mes 16 ans m’ait offerte de nombreux changement, avant 1992, je considérais le changement de façon négative et j’en avais un peu peur. Aujourd’hui, je suis encore en changement constant, avec ma famille et c’est toujours l’occasion d’apprendre et d’améliorer notre vie.

Montrez à vos enfants que le changement est naturel, qu’il y a toujours du positif à en retirer, que s’adapter est un atout, que le changement apporte de la nouveauté, des émotions, parfois douloureuse, parfois heureuse.

Pour nos enfants, c’est une préparation pour un futur que nous ignorons, une adaptation qui changerons leur vie.

Enfants joyeux

Enfants joyeux

Indiquez moi dans les commentaires ce que vous avez aimé dans cet article.

A propos David Bayle

Je suis David BAYLE, coach en vie saine et heureuse, expert en pensée positive.

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *