Comment traverser les moments difficiles

Comment faire pour traverser les moments difficiles

Par David Bayle Fortement Inspiré par Léo Babauta

moments difficlles

Les moments difficiles nous en traversons tous. L’un des premiers moments est celui  de l’apprentissage de la marche.

Cet apprentissage est long et il commence bien avant que vous ayez réussi à vous mettre debout !

Si comme moi vous avez deux jambes en bonne santé, alors Félicitation ! Vous avez relevé cette difficulté et vous savez maintenant marcher !

Une fois que vous avez appris à marcher, deviner quoi ? Vous êtes tombé ! Et vous avez eu mal, parfois un peu parfois beaucoup, de la  frustration, de l’incompréhension, etc.

Avez-vous renoncé ? Avez-vous laissé tomber dès les premiers essais ? Vous êtes-vous découragé lors de vos chutes ?

NON, vous marchez, courez, sautez, danser, nager ? Félicitation !

Relever un défi, faire face à un coup dur, traverser une épreuve, ce sont tous des apprentissages difficiles que nous pouvons réussir, en nous relevant à chaque chute et en persévérant jusqu’à la réussite.

J’ai remarqué  autour de moi, et pour moi-même trois choses importantes :

Les problèmes, les imprévus et les moments difficiles n’ont que l’importance qu’on leur donne.

L’interprétation de ce qui nous arrive est complètement différente d’un individu à l’autre.

Deux personnes peuvent traverser les mêmes épreuves et le vivre différemment.

Les problèmes et les moments difficiles peuvent nous faire grandir et nous donner force et sagesse.

Les expériences que nous vivons peuvent être riches en enseignements et source de maturité.

Notre attitude face aux épreuves fait toute une différence quant à la façon dont nous allons les vivre.

Lorsque j’avais une attitude négative face aux épreuves, je n’apprenais pas, je me sentais comme une victime, je rejetais la faute sur les autres, le mauvais sort, etc. J’en souffrais beaucoup et je stagnais.

Aujourd’hui, je sais que je vais surmonter l’épreuve, je reste positif et cela m’aide à trouver des solutions, je me sens confiant. Je traverse les difficultés avec détermination, courage et objectivité. Je fais de mon mieux et c’est le plus important. S’il m’arrive de tomber, je me relève et j’essaie encore, encore et encore, jusqu’à ce que je réussisse.

Je prends leçon de ce qui m’arrive et je progresse.

Cela ne vous rappelle rien ? Vous l’avez déjà fait dans le passé, vous pouvez le refaire !

Apprendre

Il est facile d’être heureux et motivé quand les choses vont bien. Lorsque le coup dur arrive, comment réagissez-vous ?

Je vais partager avec vous certaines choses que la vie m’a apprises. Certaines autres choses m’ont pris des années pour bien comprendre, soyez patient avec vous, je vous y encourage et sachez que vous êtes bien plus fort que vous le ne pensez, ne laissez personne vous dire le contraire.

 

1.      Le bonheur se trouve en vous.

Le plus souvent, nous cherchons notre bonheur en dehors de nous :

Nourriture, TV, jeux vidéo, Internet, film, alcool, cigarette, médicaments, drogues, pornographie sur internet, voitures, bateaux, etc.

Par le biais d’autres personnes :

Le ou la partenaire idéale, le regard des autres, la reconnaissance des autres, l’approbation des autres, les réseaux sociaux, etc.

Par nos grands objectifs de vie :

Voyages (fuites), création d’entreprises, vie artistique (reconnaissance et adulation), etc.

Vous pouvez posséder tout cela, les biens matériels, la richesse et la gloire, et ne pas être heureux.

Bien entendu au début cela vous comble, puis vous vous lassez et vous vous lancez dans une course effrénée de la prochaine chose qui va vous rendre heureux et heureuse, temporairement. Tout dans notre société nous pousse à consommer davantage. Il n’y a presque que des publicités pour acheter, et dépenser. Vous pouvez choisir de décider par vous-même.

Si au contraire, vous réalisez que le bonheur est en vous, vous êtes assuré(es) d’avoir trouvé une source inépuisable que vous pouvez utiliser en tout lieu, tout temps, toutes situations. Que vous soyez nu(e) ou habillé comme une reine ou un roi, vous vous sentirez toujours bien et de mieux en mieux.

Qu’est-ce que le bonheur intérieur et ce que vous pouvez faire pour être plus heureux :

Avoir de la reconnaissance pour ce que vous êtes, ce que vous avez, ce que vous savez.

Ayez une pensée pour les autres, souhaitez-leur du bonheur.  Souriez, savourez les instants de votre vie, si petit ou important qu’ils soient, appréciez les petites choses de la vie, il y a probablement des belles choses à voir en vous, autour de vous, à sentir, à ressentir.

Tout cela peut vous aider lorsque vous traversez une épreuve.

Si vous pouvez trouver le bonheur en vous, alors peu importe ce qui se passe à l’extérieur, vous pouvez accéder à cette source de bonheur. Vous pourriez perdre votre emploi, tomber malade, perdre un être cher, avoir à passer par une procédure médicale difficile, passer par un divorce … et vous pouvez toujours trouver ce bonheur. C’est là, en vous, si vous choisissez de l’utiliser. Les circonstances extérieures de votre vie comptent, mais elles ne suppriment pas votre véritable source de bonheur.

2. Acceptez l’ensemble de vos expériences

Trop souvent, nous voulons juste vivre une petite gamme d’expériences – les bonnes choses, les choses confortables, les expériences qui nous font sentir bien dans notre peau. Et pourtant, la réalité est différente. Elle nous donne beaucoup de différents types d’expériences, de colère et de frustration, de joie, d’amour et de plaisir de froideur et de solitude et du chagrin. Ces sentiments font tous partie de notre vie sur terre, inévitable.

Ainsi, nous pouvons nous révolter contre l’injustice d’avoir perdu une personne que nous aimons, de  passer par une période de difficulté, de se sentir solitaire et triste, d’être injustement traités. Cela ne génère que plus de mal-être.

Ou nous pouvons embrasser toute la gamme de nos expériences. Cela inclura toutes nos émotions, tous nos moments de joie et de douleurs. La vie n’est pas uniquement que beauté et chaleur.

Pour moi, la beauté de la vie c’est aussi son mélange d’émotions de toutes sortes, des larmes au rire, de la colère à l’amour, de la frustration à l’acceptation.

Accepter toutes ces expériences à bras ouvert, être compatissant avec nous-mêmes quand les choses sont difficiles, en nous gratifiant de bonté et d’amour, peu importe ce qui se passe. Cela signifie accepter ce qui est, et de nous accepter tel que nous sommes, ne cherchons pas à nous mouler dans la perfection humaine ni dans une vie parfaite. Nous faisons de notre mieux.

Ce n’est pas facile, c’est vrai, mais ce faisant vous amènerez plus de bonheur dans votre vie.

3.  Avoir de la gratitude.

Nos vies sont jalonnées de cadeaux, de bienfaits que nous sommes constamment en train de prendre pour acquis. Nous nous plaignons souvent que la vie pourrait être meilleure, que l’herbe du voisin est plus verte, et que nous serions plus heureux avec une nouvelle télé ou voiture, voir en déménageant sous les tropiques.

Parfois nous jalousons ce que nous n’avons pas, au lieu d’avoir de la gratitude pour ce que l’on a. Nous serions tous plus heureux en prenant conscience que ce que nous avons, un corps en santé, deux jambes et deux bras, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre.

Tout ce que nous prenons pour acquis, d’autres ne les ont pas, et cela ne les empêchent pas d’être heureux et épanouis. Avez-vous entendu parler  de  Nick Vujicic ? Ou encore de Maysoon Zahid ? Ils sont nombreux à ne pas avoir ce que nous avons et se plaignent-ils ?

Vous trouvez votre travail ennuyant ? Vous pourriez avoir de la reconnaissance de percevoir un salaire, d’avoir un toit sur votre tête, de quoi manger, une famille et des amis. Faites une liste de toutes les choses que vous avez.

Vous êtes vivant et c’est déjà un cadeau formidable, probablement en santé ? Des yeux pour admirer la nature, un coucher de soleil, les personnes que vous aimez, ou des oreilles pour entendre la voix de vos proches, de la musique, le son du vent dans les arbres, ou un nez pour sentir tous les parfums et les odeurs qui flottent autour de nous.

J’ai connu Marie,  qui après un accident ne pouvait plus sentir de pression sur sa peau, vous pouviez la toucher n’importe où et elle ne sentait plus rien. Elle est devenue massothérapeute, pour donner aux autres des sensations qu’elle n’avait plus, elle en connaissait le prix. Et vous ? Pouvez-vous ressentir un massage ? Une poignée de main ? Une caresse ?

Il y a sur terre, des choses incroyable à voir, sentir, écouter, goûter, ressentir, réfléchir.

Et pour toutes celles et ceux qui lisent ces lignes (moi y compris) nous pourrions réfléchir à la chance formidable que nous avons, d’avoir internet, un ordinateur, de quoi se loger, de quoi manger, de quoi lire et s’informer, la nature autour de nous, des personnes qui nous aiment. Tout cela est fantastique, mais nous tenons tout cela pour acquis.

Lorsque les temps sont durs, lorsque les imprévus et les épreuves se pointent,  vous pourriez ne pas avoir tout cela. Mais il vous reste encore de nombreuses choses dont vous pouvez être reconnaissant.

4. Vous n’êtes pas seul

Le saviez-vous ? Que ce soit par la prière si vous êtes spirituel, par la méditation, l’autohypnose, l’amitié, etc.

Nous ne sommes jamais seuls. Nos ressources intérieures nous guident et nous apaisent lorsque nous savons les écouter et que nous sommes en confiance.

Il y a aussi autour de nous des personnes bienveillantes qui vous écoutent et peuvent vous conseiller.

Lorsque j’avais 20 ans, je traversais une période difficile, accident, opération, séparation, je vivais seul sans travail..

Les médecins voulaient que je prenne des médicaments anxiolytiques puissants. J’ai opté pour une autre solution, la seule que je connaissais : le sport. Je me suis acheté une paire de rollers et j’en faisais le plus souvent possible, surtout quand j’allais mal. Et puis un vélo, je parcourais des kilomètres chaque jour. Je dormais mieux, je prenais de l’air, je pensais à autre chose, je me reconnectais avec moi-même, avec mon corps et mon esprit.

Cela m’a également permis de rencontrer d’autres personnes, d’élargir mon cercle social.

Tout cela m’a aidé à aller mieux, vraiment mieux et naturellement sans médicaments. À cette époque je n’avais pas encore lu de livre de développement personnel, ce n’est que 2 ans plus tard que les grands changements positifs sont arrivés dans ma vie. Je vous en parlerais dans un autre article.

5. trouver la bonté en vous

Comme nous travaillons sur l’océan de nos expériences, il y aura parfois  certaines difficultés. Ce n’est pas toujours facile de nous permettre d’être triste, effrayé, frustré, ou en deuil.

Comment vivons-nous à travers ces expériences sans y renoncer?

Nous trouvons de la compassion en nous, de la bonté, de l’amour et de la gentillesse.

Souffrir de toutes sortes de façons fait partie de nos expériences sur terre.

Nous souffrons, plus ou moins  et nous cherchons à être heureux. Nous avons tout cela en commun.

Nous pouvons accepter notre souffrance et le désir d’être heureux comme faisant partie de notre vie à tous et toutes …

Nous nous mettons alors à vouloir mettre fin à nos souffrances, à nous souhaiter du bonheur et du bien-être. C’est la bonté et la compassion en nous. Ce n’est pas de s’apitoyer sur nous-mêmes, mais nous souhaitons être heureux.

Chaque fois que nous voyons de la douleur et de la peur en nous, nous pouvons la reconnaître, et vouloir être heureux. Vouloir mettre fin à cette souffrance. Vouloir être heureux pour nous-mêmes.

Ensuite, une fois cette gentillesse accordée en vous, nous pouvons nous tourner vers la personne à côté de nous, reconnaître qu’elle souffre aussi et qu’elle veut simplement être heureuse.

Si elle s’en prend à nous en colère, reconnaissez qu’elle souffre simplement comme vous. Souhaitez-lui d’être heureuse, souhaitez que ça souffrance prenne fin.

Ce faisant, nous pouvons faire fondre nos cœurs endurcis, nous ouvrir aux autres et les accepter avec amour. Et cette période, aussi difficile qu’elle puisse être, deviendra meilleure.

David Bayle, mars 2015

 

planmieux

Vous avez aimé cet article? si oui partagez  le, aimez ma page facebook : )

Comment faites vous dans les moments difficiles ?

Quels difficultés rencontrez-vous lorsque vous avez un coup dur et comment réagissez-vous ?

je répondrais à toutes vos questions.

A propos David Bayle

Je suis David BAYLE, coach en vie saine et heureuse, expert en pensée positive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *